Skip to main content

Community / Land projects / Promoting socio economic interests of Rwandan farmers in potato value chain

Promoting socio economic interests of Rwandan farmers in potato value chain

€0

07/12 - 03/18

Completed

This project is part of

General

IMBARAGA est une organisation de type syndical qui a été créée en mars 1992 à l'initiative propre des Agriculteurs et des Eleveurs du Rwanda. Elle est aujourd’hui reconnue juridiquement en tant qu’organisation professionnelle agricole depuis septembre 2006 (Voir JO N°17bis du 01/09/2006). C’est une organisation faîtière d’envergure nationale, c’est-à-dire que son action s’étend sur toutes les provinces du pays. La Fédération Imbaraga a pour mission d’assurer la défense et la sauvegarde des intérêts socio-économiques des agriculteurs et éleveurs en général et de ses membres en particulier. Notre vocation première est d'assurer la représentation des membres auprès de la Société civile et des Pouvoirs publics. Fort de son expertise dans la prestation des services à la base en partenariat avec différents acteurs notamment, AGRITERRA, CIP et IFDC, Imbaraga offre des services de proximité en faveur des producteurs de pomme de terre et maïs en Province du Nord et de l’Ouest ainsi que pour le compte des agro-dealers accrédités pour la commercialisation des intrants agricoles de qualité. Imbaraga vient de poser des bases solides dans ce secteur. On note surtout : - La défense des droits des paysans via la participation active à l’élaboration et la vulgarisation de la Loi foncière ; - La défense des prix rémunérateurs de la pomme de terre et maïs en faveur des producteurs du District de Musanze,Burera en province du Nord; et Nyabihu et Rubavu en province de l’Ouest. - Les membres d’Imbaraga qui se spécialisent dans la production des semences de qualité commerciale (pomme de terre, blé, maïs…) ; - La mise en place des coopératives pour l’accès aux intrants et la commercialisation de la production ; - Le progrès d’accès aux services financiers via les banques et Institutions de micro- finance (IMF) locales ; - La décentralisation des activités de la fédération Imbaraga jusqu’au niveau de la base (Villages, Cellules, …) via la nouvelle structure basé sur les farmer groups. La Fédération Imbaraga est considérée comme un interlocuteur représentatif et légitime des agro-éleveurs par les pouvoirs publics et par les agro-éleveurs mêmes Ces fondations sont solides mais les mécanismes de pérennisation ne sont pas encore en place. Dans ce plan, nous allons de notre côté renforcer les services endogènes de mobilisation et d’animation de nos membres a la base, c à d dans les farmer groups et sections de base, pour qu’ils servent de relais et d’agents de vulgarisation bénévole dans leur milieu d’origine. Pour accélérer les activités de transfère des innovations nous allons renforcer ces équipes de mobilisation par des animateurs ponctuelles payés par taches bien spécifiée. A ce niveau, nous pensons aussi gérer le centre de formation de Musanze de manière efficiente pour que les ressources qu’il génère puissent couvrir les frais de fonctionnement du réseau Imbaraga. Via les cotisations des membres, nous allons aussi construire un autre bureau en province du Sud pour limiter les charges locatives qui continuent de grever nos maigres budgets. Enfin, nous envisageons de diversifier les sources de financement à travers la recherche de nouveaux bailleurs de fonds dans la zone Afrique et ailleurs. » Aujourd’hui après mûre réflexion, nous pensons que le renforcement des agro- dealers par une production des intrants organiques au niveau des farmer groups serait une source autonome de revenus et une expertise Imbaraga/Agriterra. « Pour avoir une vue d’ensemble sur les réalisations de la fédération Imbaraga dans le secteur agricole, et plus spécifiquement dans le développement des filières agricoles, une mission d’évaluation d’Agriterra est souhaitable en province du Nord et au niveau national pour nous aider à mieux analyser la situation actuelle et pour faire une réorientation de nos activités dans les jours à venir » Objectif Global 2012 Les droits socio-économiques et intérêts des agriculteurs et éleveurs rwandais sont défendues et sauvegardés (avec une attention spécifique dans la chaine de valeur pomme de terre) Objectifs spécifiques 1. Renforcement des synergies autour des champs écoles (système de connaissance) : augmentation de la production (pomme de terre et maïs) 2. Les capacités des agro dealers (collective : coopérative) sont renforcées et les services rendus aux bénéficiaires sont améliorés 3. Renforcement des capacités des groupes des fermiers et des coopératives dans la commercialisation (collective) des leurs productions (pomme de terre) 4. Les membres d’IMBARAGA connaissent et défendent leurs droits socioéconomiques à tous les niveaux Activités 1. Mettre en place d’un réseau d’organisation des champs écoles pour assurer la pérennité de la pratiques « champs écoles ; Former les membres des groupes de fermiers sur des nouvelle technologies (organique enrichie, l’utilisation rationnelle des produits des déchets de pyrèthre, les techniques de production et multiplication de semences de pomme de terre qualité (sélection négative et positive) ; Faciliter l’expérimentation des technologies et transférer ces technologies (transformation pomme de terre en chips p.ex.) par IMBARAGA auprès des coopératives. 2. Sensibiliser les membres de groupes de fermiers (COOPS) sur la mise en place des boutiques intrant au niveau des villages ; Former les agro dealers sur l’utilisation et le développement des marche d’intrants agricoles ; Faciliter les rencontre régulière entre les agro dealers, les distributeurs et les fermiers pour une synergie étroite ; 3. Former les producteurs membres d’IMBARAGA sur le marketing ; faciliter les producteurs membres d’IMBARAGA á signer les contrats avec les différents clients ; Former les groupes de fermiers et coopératives sur les techniques de traitement poste récolte; Former les groupes de fermiers et coopératives sur l’élaboration du business Former les membres des groupes de fermiers sur le conditionnement et conservation de la pomme de terre dans des conditions adéquates Former les membres des groupes de fermier sur les techniques de transformation de la pomme de terre en différents produits (chisps, midon, pomme de terre lavée, chapatti a base de soja et pomme de terre, baignée a base de pomme de terre, chips, …) 4.Défense d’intérêts: en utilisant l’approche PGPP; Organiser des réunions d’échange avec les membres de groupes de fermiers pour identifier leurs avis et doléances; Identifier des thèmes de lobby et plaidoyer; Mener des actions de lobby et plaidoyer; Résultats 1.Le paquet technologique agricole est vulgarisé et la production agricole est améliorée en quantité et en qualité. 2.Le nombre d’agro dealers (coopérative avec fonction ’approvisionnement d’intrants) ont augmenté en milieu rural ; Les agriculteurs obtiennent des bons services liés à l’utilisation des principaux intrants agricoles. 3.Les techniques de négociations sont connues et l’écoulement des produits est régulier. La commercialisation au niveau des coops et en en place et opérationnel; Système de conditionnement, de conservation et de transformation est mis en place et opérationnel. 4.Les avis et doléances des membres des groupes des fermiers et coopératives sont identifiés analysés et partagés (en utilisant l’approche PGPP) Les actions de lobby sont menées autours de différents thèmes taxe, règlementation dans la chaine de valeur, foncier) Les droits socioéconomiques sont applicables au niveau des groupes des fermiers et des coopératives membres : les paysans et leurs organisations ont accès aux investissements dans le domaine de l’agriculture. i. Les intérêts clés des producteurs agricoles sont défendus au niveau national ii. Les producteurs agricoles sont davantage informés sur les lois et politiques agricoles iii. Le mouvement paysan Congolais est bien gouverné