Skip to main content

Community / Land projects / Réponse d'urgence intégrée pour réduire l'insécurité alimentaire et reconstruire les moyens de subsistance des

Réponse d'urgence intégrée pour réduire l'insécurité alimentaire et reconstruire les moyens de subsistance des

landportal

€0

08/21 - 08/22

Completed

This project is part of

Objectives

Le présent projet propose un appui à la production agricole d’urgence en réponse aux besoins vitaux et criants de 2800 ménages vulnérables soit 16800 personnes, parmi les populations retournées et familles d’accueil (y compris les personnes vulnérables à besoins spécifiques telles que les personnes vivant avec Handicap, les personnes de troisième âge, les familles ayant des enfants mal nourris,…) fragilisées par les conflits armés et les crises incessantes qui sévissent dans la province de l’Ituri, singulièrement dans la zone de santé de Jiba, dans le territoire de Djugu. ALDI envisage de mettre en place une réponse humanitaire sectorielle intégrée dans le secteur de la sécurité alimentaire en vue de répondre aux besoins des populations affectées par cette crise. Ce projet vise à renforcer la résilience communautaire et sera mis en œuvre à travers une approche participative, pour apporter un appui aux moyens d'existence. Les ménages en situation d’insécurité alimentaire aigüe bénéficieront, en effet, d’un appui pour les aider à développer leur production agricole. Il sera réalisé à travers les principales activités ci-après : 1. Formation sur les techniques modernes d’agriculture 2. Distributions des intrants agricoles (maraichers et vivriers), 3. L’accompagnement technique des bénéficiaires En outre, le projet mettra prioritairement en place différentes mesures répondant aux exigences de la centralité de la protection, de la transversalité du genre, de l’inclusion égalitaire de tous les bénéficiaires, dans le respect du principe « Do No Harm » et de la protection de l’environnement. Des activités spécifiques sur la prévention et la lutte contre l’exploitation et les abus sexuels (PSEA) seront intégrés dans le projet, ainsi que des mesures au niveau communautaire afin de lutter contre la COVID-19 et de limiter sa propagation dans la zone du projet. Par ailleurs, le projet veillera à assurer la formation et le plaidoyer pour un meilleur accès à la terre, surtout pour les retournés, tout en s’appuyant sur une stratégie de sortie conçue avec la communauté et adaptée aux réalités de terrain. Ce projet travaillera ainsi que collaborera avec les communautés locales et s’assurera du rôle primordial à conférer à la femme en tant que bénéficiaire de premier rang de l’assistance. Par ailleurs, le projet sera mis en œuvre dans le respect des lignes directrices sectorielles sécurité alimentaire et s’exécutera en coordination et en complémentarité avec les autres actions en cours des ONGs telle CARITAS, AIDES, COOPI, PPSP, CDM, UNFPA, ADSSE, etc. ou celles qui seront menées par d’autres intervenants dans la zone.