Programme national du secteur rural (PNSR) du Burkina Faso (2011-2015). | Land Portal

Información del recurso

Resource Language: 
ISBN / Resource ID: 
LEX-FAOC142140
License of the resource: 
Copyright details: 
© FAO. Afin d’assurer une large diffusion de ses informations, la FAO s’attache à donner libre accès à ce contenu et encourage l’utilisation, la reproduction et la diffusion des données, des informations textuelles et des supports multimédia présentés. Sauf indication contraire, le contenu peut être reproduit, imprimé et téléchargé aux fins d’étude privée, de recherches ou d’enseignement ainsi que pour utilisation dans des produits ou services non commerciaux, sous réserve que la FAO soit correctement mentionnée comme source et comme titulaire du droit d’auteur et à condition qu’il ne soit ni déclaré ni sous-entendu en aucune manière que la FAO approuverait les opinions, produits ou services des utilisateurs.

Le présent Programme national du secteur rural du Burkina Faso(PNSR, 2011-2015), est le cadre d’opérationnalisation de la Stratégie de développement rural (SDR) et du volet développement rural de la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD, 2011-2015). De portée nationale, le PNSR est fondé sur les principes de bonne gouvernance; de développement du capital humain; de prise en compte du genre; de réduction des disparités régionales; de renforcement du partenariat; l’appropriation nationale, la responsabilisation, le développement durable, la priorisation et la cohérence des actions, la gestion axée sur les résultats (GAR). Les bénéficiaires du programme sont constitués par la population burkinabè en général et la population rurale en particulier à travers les impacts positifs sur l’économie nationale et la sécurité alimentaire. Une attention est accordée spécifiquement aux groupes vulnérables ruraux et urbains.Le PNSR a pour objectif principal de «contribuer de manière durable à la sécurité alimentaire et nutritionnelle, à une croissance économique forte, et à la réduction de la pauvreté».Pour remédier à l’insécurité alimentaire causée par une faible productivité due non seulement à la péjoration des conditions climatiques et à l’insécurité foncière, mais surtout aux difficultés d’accès aux intrants et aux équipements agricoles, aux invasions acridiennes, le PNSR prévoit assurer une meilleure couverture des besoins alimentaires aussi bien quantitatifs que qualitatifs des populations par la production nationale; contribuer à la réduction de la proportion de la population en deçà du minimum d’apport calorique et de la prévalence de l’insuffisance pondérale chez les enfants de 0 à 5 ans et assurer aux populations rurales et urbaines un accès durable à l’eau potable et à l’assainissement.Dans le cadre d’une agriculture, d’une sylviculture et d’une pêche plus productive et plus durable, le PNSR prévoit une croissance agricole, la maîtrise de l’eau et l’intensification des productions. Cela à travers quatre (4) sous-programmes, notamment la gouvernance environnementale et promotion du développement durable; la gestion durable des eaux, des sols et la sécurisation foncière en milieu rural; la sécurisation et gestion durable des ressources pastorales; et le développement des productions forestières, fauniques et halieutiques.S’agissant de la réduction de la pauvreté rurale, le PNSR compte assurer une croissance forte du produit intérieur brut agricole; réduire considérablement la pauvreté en milieu rural; créer les emplois et accroitre les revenus des populations. En outre, le PNSR est un cadre unique de programmation mais aussi de mobilisation des ressources pour le financement du secteur rural.Pour parvenir à des systèmes agricoles et alimentaires plus inclusifs et efficaces, l’accent sera mis, non seulement sur l’amélioration de la productivité et de la compétitivité des productions animales, l’amélioration de la santé animale et de la santé publique Vétérinaire mais aussi sur les exploitations familiales, les entreprises agricoles et la promotion de la production. En outre, mettre en un partenariat public privé (PPP) au sein duquel les banques et institutions de microfinance devront mettre en œuvre une politique de crédit adaptée aux acteurs du secteur rural.L’un des objectifs spécifiques du PNSR est de «réduire sensiblement la dégradation de l’environnement et les effets néfastes des changements climatiques»; et de prévenir et gérer les crises alimentaires et nutritionnelles. Il s’agit notamment de s’adapter aux effets néfastes des changements climatiques sur les activités agro-sylvo-pastorales et atténuation des gaz à effet de serre (reboisement, aménagements des formations naturelles, dispositifs de conservation des eaux et des sols, utilisation des semences forestières améliorées, utilisation des espèces adaptées, de productions fourragères, mise au point d’habitat adapté, etc.). Le PNSR prévoit également la prévention, le contrôle et l’éradication efficace des maladies animales prioritaires et transfrontalières (fièvre aphteuse, Péripneumonie contagieuse bovine, peste de petit ruminants, peste porcine africaine, maladie de Newcastle, influenza aviaire hautement pathogène, peste bovine et les trypanosomoses).La mise en œuvre du PNSR s’appuiera sur l’approche participative impliquant les services techniques de l’Etat, des collectivités territoriales, et le secteur privé, y compris les producteurs et leurs organisations professionnelles. Elle sera régie par un manuel d’exécution qui fixera les règles de travail entre ces acteurs et les instruments de gestion. La tutelle technique et administrative du PNSR est assurée par les Ministères en charge du secteur rural (agriculture et hydraulique, environnement et développement durable et ressources animales) et la tutelle financière est assurée par le Ministère en charge des finances. Enfin, un système de suivi-évaluation impliquant tous les acteurs concernés (Administration, organisations professionnelles, opérateurs privés, ONG, partenaires techniques et financiers) sera mis en place.

Proveedor de datos

Comparta esta página