Pasar al contenido principal

page search

News & Events La Mongolie a besoin de moins de vaches pour de meilleurs pâturages
La Mongolie a besoin de moins de vaches pour de meilleurs pâturages
La Mongolie a besoin de moins de vaches pour de meilleurs pâturages
Mongolia needs fewer cows for better pastureland
Mongolia needs fewer cows for better pastureland

Par Odgerel, championne du genre et du foncier, projet WOLTS Mongolie

 

Je suis éleveur en Mongolie depuis 30 ans et ma vie, comme celle de tous les autres éleveurs, dépend de bons pâturages. Mais nos terres sont confrontées à un problème croissant de dégradation des pâturages. Cela est dû à l'exploitation minière, mais aussi à l'augmentation du nombre de têtes de bétail que nous élevons sur les terres. L'augmentation du nombre d'animaux permet de gagner de l'argent à court terme, mais elle contribue de manière significative à la dégradation des pâturages. Si nous ne changeons pas nos habitudes, nous savons que dans un avenir proche, il n'y aura plus assez d'herbe pour nourrir nos animaux.

Si nous savons tous que nous devons changer notre façon d'utiliser la terre, j'ai essayé de trouver un moyen d'y parvenir. Ma femme et moi avons commencé par notre propre troupeau, en sélectionnant des animaux plus productifs.

Nous avons décidé de garder 10 bonnes vaches laitières plutôt que 20 vaches moins productives. Non seulement cela facilite le travail de ma femme, qui a moins de vaches à soigner et à traire, mais cela apporte aussi un revenu supplémentaire à notre famille. Plus important encore, cela réduira la pression sur les pâturages dont nous dépendons. Tout en réduisant le nombre de nos animaux, j'envisage de cultiver du fourrage pour mes vaches afin de préserver certaines parties des pâturages de notre région. Je suppose que cela signifie que je deviens à la fois agriculteur et éleveur !

Le prochain défi pour moi est de persuader d'autres éleveurs de réduire eux aussi leur cheptel. Ensemble, nous pouvons montrer aux autres membres de la communauté que nous devons tous agir de manière responsable pour sauver nos pâturages.

C'est là que mon rôle de championne de l'égalité des sexes et du foncier est très utile. Je suis fière d'avoir été sélectionnée en tant que championne grâce à ma collaboration avec WOLTS et PCC. J'ai beaucoup appris et je me sens beaucoup plus confiante pour parler à d'autres membres de la communauté, à des dirigeants locaux, ainsi qu'à des sociétés minières, afin que nous puissions tous travailler en collaboration pour mettre en place une gouvernance foncière responsable.

Le processus ne sera pas rapide, et j'espère que nous pourrons agir assez vite pour protéger nos pâturages d'une nouvelle dégradation, mais je pense que j'ai maintenant les compétences et les connaissances nécessaires pour commencer à apporter ces changements.

 

Odgerel est un éleveur de Dalanjargalan Soum dans la province de Dornogovi, dans le sud-est de la Mongolie. Il est champion du genre et de la terre depuis 2020, après avoir participé au programme de formation des champions locaux mené par le projet WOLTS de Mokoro avec l'ONG mongole partenaire, PCC.

WOLTS Champions' Perspectives est une série de blogs dans lesquels des membres de la communauté partagent la façon dont ils soutiennent une gouvernance foncière plus inclusive, participative et équitable en termes de genre dans leurs communautés locales après avoir participé au programme de formation des champions WOLTS.

Cet article a été publié pour la première fois par Mokoro  le 30 novembre 2022 et peut être téléchargé ici.