Le prix du foot : à Nice, trois octogénaires expulsés pour l’Euro 2016 | Land Portal | Sécurisation des droits fonciers à travers les données ouvertes

Source: Le Monde Blogs

 

Une expulsion pour des matchs de foot. La maison des Venturino-Carabalona se trouvait sur le tracé d'une voie devant relier le bord de mer de Nice et l'un des stades de l'Euro 2016, l'Allianz Riviera. Jeudi 25 février, Jeanne, 87 ans, sa sœur Marcelle, 84 ans, et son mari Pierre, 86 ans, ont été expulsés de la villa construite par leurs parents, après quatre années de bataille judiciaire.

Les trois octogénaires étaient visés par une procédure d'expropriation depuis juillet 2012. Il s'agissait de terminer une voie de quarante mètres de large, sur le tracé de laquelle se trouvait la maison. Les trois habitants, épaulés par un comité de soutien, se sont accrochés jusqu'au bout à leur maison, où ils vivaient depuis soixante-trois ans. La métropole affirme que cette expulsion est l'application d'une décision de justice.

La métropole Nice-Côte-d'Azur a par ailleurs proposé une solution de relogement à la famille, dans une villa toute proche, que celle-ci a refusée, annulant la dernière signature du bail. Selon une membre du comité de soutien interrogée par Libération,« les engagements du jugement ne sont pas respectés ». Entre autres, la présence d'un ascenseur et d'une chambre à part pour Pierre Carabalona, qui souffre d'Alzheimer, figuraient au cahier des charges de leur nouveau logement.

Les trois personnes âgées ont quitté leur maison sans résistance jeudi matin et ont été transportées à l'hôpital, « compte tenu de leur état de santé », a indiqué le directeur départemental de la cohésion sociale à Libération. Comme le montrent ces images de France 3 Côte d'Azur, les travaux commencent pour murer les accès à la maison, qui sera vidée puis démolie.

Partagez cette page