« Le Forum forestier africain appelle à une meilleure intégration des solutions fondées sur la nature pour la résilience climatique en Afrique » | Land Portal

L'appel a été lancé lors de l'événement parallèle du XVe Congrès forestier mondial (XVe WFC) organisé par le Forum forestier africain (AFF) et ses partenaires le mois dernier, qui a servi d'appel de ralliement aux acteurs forestiers africains pour placer des solutions basées sur la nature en combinaison avec d'autres filets de sécurité, au cœur des stratégies d'atténuation et d'adaptation au changement climatique sur le continent. Au cours des dernières années, les solutions fondées sur la nature ont fait l'objet d'une attention croissante en raison de leur potentiel d'amélioration des revenus des communautéstributaires des forêts.

Depuis que l'Assemblée générale des Nations Unies a proclamé 2021-2030 Décennie des Nations Unies pour la La restauration des écosystèmes, les solutions fondées sur la nature, ont également été reconnues comme des éléments importants de la conservation des forêts, de l'utilisation durable et de la restauration pour aborder l'atténuation et l'adaptation au changement climatique, la biodiversité et les avantages des services écosystémiques pour le bien-être humain. Cet accent, parmi d'autres questions clés liées à la transition du continent vers un avenir vert et résilient, a été discuté lors de l'événement parallèle hybride de l'AFF intitulé "Renforcer la gestion des forêts pour améliorer les moyens de subsistance et la résilience dans un environnement en mutation en Afrique" à Séoul,
Corée le 2 mai 2022.

La session a réuni plus de 100 participants sur place et virtuellement, pour une discussion interactive sur la nécessité d'une approche équilibrée entre la conservation et l'utilisation des ressources forestières et arborées. S'exprimant virtuellement lors de l'événement, le professeur Godwin Kowero, secrétaire exécutif (PDG) du Forum forestier africain (AFF), a noté que si le dialogue international sur les politiques forestières avait soutenu l'élaboration d'un programme vert et de résilience pour le continent africain, davantage d'efforts étaient nécessaires. Dans le renforcement des synergies entre les accords et processus connexes. Il a déclaré que les problèmes souvent difficiles et complexes associés à la mise en œuvre de ces processus nécessitaient une refonte fondamentale des approches politiques dominantes adoptées par le continent.

Le professeur Marie Louise Avana-Tientcheu, chargée de programme principale à l'AFF, a souligné le cadre africain d'intégration de l'atténuation et de l'adaptation en réponse au changement climatique, en tant qu'effort stratégique de l'institution pour soutenir des actions appropriées au niveau local qui répondent aux défis socio-environnementaux. Avec environ 284 millions de personnes vivant dans ou autour des zones de forêts et de savanes, elle a déclaré que le cadre des fusions et acquisitions se concentrerait sur le renforcement de la résilience et des pratiques forestières en vue de réparer, restaurer et régénérer la nature et les communautés. En outre, favoriser l'intégration intersectorielle des forêts et des interventions basées sur les arbres à la ferme, plaider en faveur d'incitations et d'un soutien au renforcement des capacités des parties prenantes pour effectivement stimuler le potentiel des solutions basées sur la nature pour lutter contre l'action climatique.

Preuve supplémentaire présentée par le Dr Ben Chikamai, secrétaire exécutif du Network for Les gommes et résines naturelles en Afrique (NGARA) lors de l'événement parallèle, ont démontré le rôle potentiel et la contribution des chaînes de valeur des produits forestiers non ligneux (PFNL) dans l'atténuation et l'adaptation au changement climatique. Il a montré que dans les régions arides et semi-arides d'Afrique, les PFNL, lorsqu'ils étaient récoltés de manière durable, pouvaient générer des revenus pour les ménages tout en permettant la conservation des fonctions des écosystèmes.

La Déclaration sur les forêts de Séoul, adoptée après cinq jours de discussions, affirme que les forêts, la foresterie et les acteurs forestiers offrent des solutions majeures fondées sur la nature au changement climatique, à la perte de biodiversité, à la dégradation des terres, à la faim et à la pauvreté, mais doivent avant tout agir maintenant - il n'y a pas de temps à perdre. En plus de la Déclaration de Séoul sur les forêts, l'Appel ministériel sur le bois durable et l'Appel des jeunes à l'action ont été lancés pendant le Congrès.
L'événement parallèle hybride a été organisé par le Forum forestier africain (AFF) en collaboration avec le Réseau pour les gommes et résines naturelles en Afrique (NGARA), le Réseau des femmes africaines pour la gestion communautaire des forêts (REFACOF) et le Groupe de conservation des forêts de Tanzanie (TFCG) . Il a été accueilli par le gouvernement de la République de Corée au Coex Convention Center et rendu possible grâce au soutien de la Direction du développement et de la coopération (DDC) suisse et de l'Agence suédoise de coopération internationale au développement (Sida).

Copyright © Source (mentionné ci-dessus). Tous droits réservés. Le Land Portal distribue des contenus sans la permission du propriétaire du copyright sur la base de la doctrine "usage loyal" du droit d'auteur, ce qui signifie que nous affichons des articles de presse pour des fins d'information non commerciales. Si vous êtes le propriétaire de l'article ou d'un rapport et que vous souhaitez qu'il soit retiré, s'il vous plaît nous contacter à hello@landportal.info et nous le supprimerons immédiatement.

Divers articles de presse liés à la gouvernance foncière sont publiés sur le Land Portal chaque jour par ses utilisateurs, à partir de diverses sources, telles que les agences de presse et d'autres institutions et individus, ce qui représente une diversité de positions sur tous les sujets. Le droit est à la source de l'article; la Land Portal Foundation n'a pas le droit de modifier ou de corriger l'article, ni d'endosser son contenu. Pour apporter des corrections ou demander la permission de republier ou toute autre utilisation de ce contenu, merci de contacter le titulaire du droit d'auteur.

Partagez cette page