Senegal | Land Portal
Senegal Agriculture photo by IFPRI

After achieving independence in 1960, Senegal experienced several years of economic growth, mostly based on agricultural resources and increases in productivity. Senegal has a population of about 12 million people; 58% of the population is rural, but the majority of people living in rural areas are poor. Although 60% of the population works in the agricultural sector, agriculture accounts for only 15% of the total GDP of the country.

Learn more about successes and challenges and find more detailed land governance data in Senegal.

Events

Library

Organizations

Droit-Afrique est un site consacré au droit des affaires et à la fiscalité des pays de l’Afrique francophone. Il a pour objectif de mettre à la disposition des entreprises et des professionnels du droit une information juridique globale, pertinente et à jour sélectionnée par des juristes spécialisés. Droit-Afrique propose pour chaque pays :

HEKS EPER

Swiss Church Aid (HEKS/EPER )

HEKS champions the cause of a more humane and just world and a life in dignity. Internationally, HEKS/EPER focuses on rural community development, humanitarian aid and inter-church cooperation. 

MCC and the Government of Senegal are partnering to spur economic growth and reduce poverty by improving Senegal’s power sector, reducing costs and expanding access to electricity for citizens and businesses.

MISSION

The Senegal National Council for Concertation and Rural Cooperation (Conseil National de Concertation et de Coopération des Ruraux du Sénégal) works to contribute to the development of peasant agriculture and ensuring sustainable socio-economic livelihoods for small-holder farmers and rural communities. 

L’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) est une organisation ouest-africaine qui a comme mission la réalisation de l'intégration économique des États membres, à travers le renforcement de la compétitivité des activités économiques dans le cadre d'un marché ouvert et concurrentiel et d'un environnement juridique rationalisé et harmonisé.

Founded in 1982, ENDA Pronat promotes climate resilient and sustainable rural development in Senegal by accompanying local communities, especially women and youth, to gain and maintain control over their lands and resources and use these sustainably for future generations. It does this through a combination of action-research, rural extension and agroecological training with farmers and women’s groups, and public education and policy work through advocacy with local and national authorities.

The French colonies of Senegal and French Sudan were merged in 1959 and granted independence in 1960 as the Mali Federation. The union broke up after only a few months. Senegal joined with The Gambia to form the nominal confederation of Senegambia in 1982. The envisaged integration of the two countries was never implemented, and the union was dissolved in 1989. The Movement of Democratic Forces in the Casamance has led a low-level separatist insurgency in southern Senegal since the 1980s, and several peace deals have failed to resolve the conflict.

Enda Pronat

ENDA PRONAT est née au début des années 80 suite à une étude réalisée par Paul Germain et Abou Thiam  sur « Les pesticides : une menace pour le Sénégal ». Son intervention a commencé par des activités de sensibilisation auprès des chercheurs et des utilisateurs. Ensuite l’action de PRONAT s’est poursuivie par la recherche et la formation des productrices et des producteurs sur l’utilisation d’alternatives aux pesticides chimiques. L’année 1996 consacre l’avènement d’une nouvelle vision mettant la recherche développement au centre des préoccupations de ENDA PRONAT.

L’objectif de NELGA (Réseau d’excellence pour la gouvernance foncière en Afrique de l’ouest est de renforcer le rôle de certaines universités et institutions universitaires africaines à l’appui du développement, de la mise en œuvre et du suivi de la politique foncière. L’Université Gaston Bergé de Saint-Louis, au Sénégal a été sélectionné comme un nœud NELGA pour l’Afrique de l’ouest francophone, pour son expertise dans l’éducation académique, la formation et la recherche sur la gouvernance foncière.

 

GWI logo

La GWI en Afrique de l'Ouest est mise en œuvre par un consortium constitué par IIED et l'UICN, et travaille principalement dans cinq pays : le Burkina Faso, la Guinée, le Mali, le Niger et le Sénégal.

Le travail de la GWI en Afrique de l'Ouest est guidé par la vision et la mission de la GWI au niveau mondial. En effet, toutes les régions de la GWI s’efforcent d’engendrer un changement significatif par le biais d'un plaidoyer et d'initiatives politiques intégrés pour:

L’IPAR est un espace de réflexion, de dialogue et de proposition pour des politiques agricoles et rurales concertées au Sénégal et dans la région ouest-africaine. L’initiative a été suscitée par des spécialistes de l’agriculture et du monde rural qui appuyaient déjà les organisations paysannes et qui étaient intéressés par la création d’espaces permanents de réflexion prospective et stratégique.