Analyse globale des conversions des forêts par les grands investissements en République gabonaise | Land Portal

Resource information

Date of publication: 
May 2017
Resource Language: 
Pages: 
30

La forêt gabonaise couvre près de 85% de la superficie du pays (Richard et Léonard, 1993). Comprenant différents types d’écosystèmes, on y trouve aussi bien des mangroves que des forêts côtières, forêts marécageuses, forêts denses de plaine et de montagne, mosaïque forêt/savane, savanes, fleuves, deltas, lagunes. La flore et la faune y présentent une grande richesse avec un taux d’endémisme végétal exceptionnel. Avec plus de 6 000 espèces d’arbres, plus de 10 000 espèces de végétaux supérieurs, 130 espèces de mammifères dont 19 espèces de primates avec d’importantes populations de grands singes (gorilles et chimpanzés), une population d’éléphants estimée à 60 000 individus, une avifaune de plus de 650 espèces d’oiseaux, cette forêt est d’un intérêt écologique et scientifique indéniable. De tout temps, elle a été le lieu de vie de communautés autochtones et villageoises, qui en tirent les ressources nécessaires à leurs activités économiques, culturelles et cultuelles.

La présente étude présente donc le cadre juridique pouvant légitimer des opérations de déforestation dans les années à venir. Par cet exercice, Brainforest et le Centre pour l’environnement et le développement (CED) entendent fournir une information sur la légalité du bois issu des investissements miniers, agro-industriels et infrastructurels en milieu forestier, apportant ainsi leur contribution à ce débat qui pourrait rythmer les années à venir.

Authors and Publishers

Author(s), editor(s), contributor(s): 

Franck Ndjimbi

Publisher(s): 

Créée en 1998, Brainforest est une Organisation Non Gouvernementale de droit gabonais qui travaille sur la problématique Forêt – Environnement dans une double perspective d’appui sur le terrain et de suivi des politiques.

Share this page