Terre et corruption en Afrique : Raconter les histoires des marginalisés | Land Portal

La propriété foncière en Afrique du Sud est un sujet complexe, avec des dizaines de lois régissant l'achat, la redistribution et le droit foncier, ainsi que les droits de propriété des propriétaires terriens. Ces lois remontent à plusieurs décennies, à travers les périodes pré et post-coloniales de l'apartheid, et elles régissent différents espaces - urbains et ruraux, commerciaux et résidentiels, périurbains et agricoles, et bien d'autres encore.

Le secteur est toutefois gangrené par la corruption.

Lorsque la corruption foncière se produit, les gens ne sont pas simplement privés d'une ressource, mais leur capacité même à subvenir aux besoins de leur famille est menacée. Leur lien avec la terre est rompu, de même que leur capacité à vivre de cette terre. Leurs droits constitutionnels et humains sont violés.

 

Rejoignez Melusi Ncala de Corruption Watch (CW) et l'équipe de CW dans une nouvelle série de podcasts en cinq parties où il discute du travail qu'ils ont accompli en vue de la deuxième phase du projet Land and Corruption in Africa (LCA) de Transparency International, qui s'étend de 2021 à 2025. Nous faisons partie d'une équipe de huit chapitres - avec le Cameroun, le Ghana, le Kenya, Madagascar, l'Ouganda, la Zambie et le Zimbabwe - qui a mené à bien la première phase de 2014 à 2019. Globalement, le projet LCA vise à lutter contre les risques de corruption foncière et les injustices en Afrique subsaharienne.

Cette deuxième phase de LCA se concentre sur le sort des personnes qui vivent et/ou travaillent dans des communautés agricoles, en particulier dans la province du Cap-Occidental.

CW a reçu des centaines de rapports concernant des problèmes fonciers dans les secteurs du logement, de l'exploitation minière et de la terre, principalement au KwaZulu-Natal, dans les provinces du Nord-Ouest et du Cap occidental, ainsi qu'au Limpopo et au Mpumalanga. Les journalistes affirment que les autorités locales, les particuliers et les autorités tribales sont impliqués dans la corruption dans la gestion et/ou l'administration des affaires foncières, en particulier l'acquisition transparente de terres, ainsi que dans la corruption du secteur privé pour obtenir des droits miniers, et la corruption politique où les politiciens créent des lois pour favoriser les entreprises au détriment des communautés, qui se retrouvent souvent déplacées.

Dans ce premier épisode, vous entendrez des chefs de projet de CW et TI parler des domaines dans lesquels ils souhaitent voir des changements se produire et des recherches effectuées jusqu'à présent, des activistes communautaires qui dressent un tableau inquiétant de la corruption impitoyable entre les entreprises et les autorités et des menaces qui pèsent sur les moyens de subsistance et les vies, et des représentants d'autres organisations qui parlent de la discrimination et des épreuves subies par les personnes marginalisées.

Leurs témoignages sont déchirants, mais ils doivent être entendus.

 

 

 

 

NOTE:

Cette série de podcasts est rendue possible grâce au financement reçu de Transparency International. Pour en savoir plus sur le travail de CW, y compris les rapports de recherche et les kits d'outils sur la corruption foncière, veuillez consulter notre site web à l'adresse suivante : www.corruptionwatch.org.za. Son adresse électronique est info@corruptionwatch.org.za. Vous pouvez appeler le 011 242 3900.

Copyright © Source (mentioned above). All rights reserved. The Land Portal distributes materials without the copyright owner’s permission based on the “fair use” doctrine of copyright, meaning that we post news articles for non-commercial, informative purposes. If you are the owner of the article or report and would like it to be removed, please contact us at hello@landportal.info and we will remove the posting immediately.

Various news items related to land governance are posted on the Land Portal every day by the Land Portal users, from various sources, such as news organizations and other institutions and individuals, representing a diversity of positions on every topic. The copyright lies with the source of the article; the Land Portal Foundation does not have the legal right to edit or correct the article, nor does the Foundation endorse its content. To make corrections or ask for permission to republish or other authorized use of this material, please contact the copyright holder.

Share this page