Terres agricoles. La Safer Maine Océan donne un coup de pouce aux jeunes - France | Land Portal

Depuis le second semestre 2013, le marché du foncier agricole se réactive, avec des prix en hausse.

- - -

La Société d'aménagement foncier rembourse 30 % des frais de notaires aux agriculteurs qui s’installent.

Mercredi 11 juin, à Ancenis, la Safer Maine-Océan a annoncé, lors de son assemblée générale, un dispositif de soutien à l'installation des jeunes agriculteurs.

Basée au Mans, la Safer Maien-Océan a décidé de donner un coup de pouce aux jeunes agriculteurs. Elle lance le Safir (Soutien à l'Achat de Foncier pour l'Installation en milieu Rural).

La Safer rembourse au jeune installé 30 % des frais d'actes notariés, lors de l'acquisition de ses terres, via la Safer, dans le cadre d'une installation bénéficiant des aides publiques. « Cette aide, plafonnée à 1 000 €, concernera en 2014 une trentaine d'installations. Elle pourra être reconduite les années suivantes si nos résultats financiers le permettent », précise le directeur général.

« En tant qu'opérateur foncier en milieu rural, nous avons pour mission de service public d'assurer la transmission et la préservation du foncier agricole pour le renouvellement des générations et l'installation des jeunes agriculteurs », rappelle Rémy Silve, directeur général de la Safer (Société d'aménagement foncier rural) Maine océan, en assemblée générale, mercredi, à Ancenis.

Rémy Silve a aussi dressé le bilan du marché foncier en 2013. La Safer Maine-Océan qui couvre les Pays de la Loire, à l'exception de la Vendée, fait état de 11 938 transactions foncières (+ 2 % par rapport à 2012) portant sur 31 128 ha (- 5 %) pour une valeur totale de 585 millions d'euros (+ 1 %).

Le prix moyen de l'hectare de terre agricole augmente. Il s'établit autour de 2 000 € en Loire-Atlantique, 2 800 € en Maine-et-Loire, 5 000 € en Mayenne. Il est très hétérogène en Sarthe, s'échelonnant entre 2 500 et 4 600 €.

Le marché foncier agricole a connu deux périodes distinctes en 2013. « Un premier semestre morose, marqué par une rétention des terres de la part des propriétaires. Quand la Bourse n'est pas attractive, la terre fait office de valeur refuge », explique le directeur. Et un second semestre de relance des transactions qui se poursuit en 2014.

- - -

Lire l'article original ici

Copyright © Source (mentionné ci-dessus). Tous droits réservés. Le Land Portal distribue des contenus sans la permission du propriétaire du copyright sur la base de la doctrine "usage loyal" du droit d'auteur, ce qui signifie que nous affichons des articles de presse pour des fins d'information non commerciales. Si vous êtes le propriétaire de l'article ou d'un rapport et que vous souhaitez qu'il soit retiré, s'il vous plaît nous contacter à hello@landportal.info et nous le supprimerons immédiatement.

Divers articles de presse liés à la gouvernance foncière sont publiés sur le Land Portal chaque jour par ses utilisateurs, à partir de diverses sources, telles que les agences de presse et d'autres institutions et individus, ce qui représente une diversité de positions sur tous les sujets. Le droit est à la source de l'article; la Land Portal Foundation n'a pas le droit de modifier ou de corriger l'article, ni d'endosser son contenu. Pour apporter des corrections ou demander la permission de republier ou toute autre utilisation de ce contenu, merci de contacter le titulaire du droit d'auteur.

Partagez cette page