De la sécurisation des droits pastoraux à la planification des aménagements : Comment mieux préserver les systèmes d’élevage ? | Land Portal

Informations sur la ressource

Date of publication: 
juin 2023
Resource Language: 
Pages: 
46

Ce numéro de « Regards sur le foncier » reprend une partie des communications présentées lors du séminaire régional sur la gestion foncière locale en Afrique de l’Ouest et à Madagascar, organisé en mars 2023 à Saint-Louis du Sénégal, à l’initiative du Comité technique « Foncier & développement » (CTFD). Ce séminaire a réuni soixante-dix participants, membres d’organisations de la société civile, d’organisations paysannes ou des administrations foncières, et experts-chercheurs, de huit pays d’Afrique (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée, Sénégal, Madagascar, Mali, Niger).

Le présent numéro examine la problématique des défis liés à l’aménagement du territoire et à la préservation de la vocation des espaces pastoraux en contexte de crise sécuritaire et de stabilité relative. Les communications qui y sont présentées mettent l’accent sur les visions et options définies par les États pour promouvoir un équilibre durable entre processus d’individualisation des droits fonciers et dynamiques de reconnaissance, sécurisation, valorisation des ressources communes, notamment des ressources pastorales. Elles viennent illustrer les efforts de sécurisation du foncier pastoral s’appuyant sur la mise en œuvre d’une démarche d’aménagement et de gestion concertée des espaces agropastoraux.

Dans ce cadre, de nombreuses expériences ont été menées à l’initiative des acteurs locaux, à différentes échelles d’intervention (locales, communales, intercommunales, et plus récemment transfrontalières, etc.). En règle générale, ces expériences sont articulées autour de paquets d’activités intégrées (aménagement de zones pastorales, implantation de points d’eau, délimitation et balisage de couloirs de transhumance, mise en place de systèmes de gestion inclusive et équitable des ressources pastorales, etc.). Du point de vue opérationnel, elles s’appuient sur un processus de négociation/renforcement des accords sociaux entre acteurs ruraux partageant un même territoire ou vivant dans des espaces contigus et qui sont déjà engagés dans des relations sociales plus ou moins anciennes.

Plusieurs modèles de sécurisation du foncier pastoral testés sur le terrain sont ici présentés. Il s’agit notamment du Burkina Faso avec l’expérience d’aménagement et de sécurisation des espaces pastoraux dans la région de l’Est ; du Niger avec l’expérience de préservation des espaces pastoraux, grâce à l’élaboration et l’application de schémas d’aménagement foncier (SAF) ; et enfin du Sénégal avec l’expérience d’établissement de mécanismes d’articulation entre les plans d’occupation et d’affectation des sols et les unités pastorales.

 

Sommaire :

Schémas d’Aménagement Foncier (SAF) au Niger et préservation des espaces pastoraux – Le cas  de Dosso
Boubacar Oumarou, ancien 1er vice-président du Conseil régional présidant le Comité Technique Régional (CTR/SAF) – Niger

Expériences d’aménagement et de sécurisation des espaces pastoraux dans la région de l’Est, au Burkina Faso
Boubacar Maiga, RECOPA – Burkina Faso

Articulation entre POAS (plans d’occupation et d’affectation des sols) et UP (unités pastorales) au Sénégal
Atoumane Kane, AVSF – Sénégal

Documents attachés : Regards sur le foncier n°15 - Droits pastoraux (pdf - 2.42Mb)

Mots clés : Agriculture familiale et pastoralisme, Décentralisation et gestion locale, Gestion des ressources naturelles.

Auteurs et éditeurs

Publisher(s): 

Le Comité Technique « Foncier et développement » de la Coopération française est un groupe de réflexion et d’échanges qui associe depuis plus de 15 ans des spécialistes de disciplines et de compétences variées sous l’égide de l’Agence française de développement et du ministère des Affaires étrangères français. Ce Comité a mené de nombreux travaux ayant donné lieu à des publications.

L’AFD (French Development Agency) finance et accompagne des projets et programmes de développement qui soutiennent une croissance économique plus durable et partagée, améliorent les conditions de vie des plus pauvres, contribuent à la préservation de la planète et aident à stabiliser les pays fragiles ou en sortie de crise.


Partagez cette page