Biodiversité : Un sommet des jeunes pour réfléchir autour de la préservation de la biodiversité congolaise | Land Portal

Photo:  Luc Legay (CC BY-NC-ND 2.0 DEED)

Quelques jeunes de la République démocratique du Congo ont lancé des réflexions sur les vrais défis de la préservation de la biodiversité congolaise. Venus de différentes provinces de la RDC, ces jeunes ont voulu à travers cet exercice, marquer leur implication dans l’atteinte des objectifs du Cadre mondial de la biodiversité adopté à Montréal en 2022, lors de la COP15.  La rencontre a eu lieu à Kinshasa, ce vendredi 26 mai 2023.

« Nous voulons apporter une contribution conséquente en dehors de tout ce qui a déjà été fait au niveau du pays. Je crois que la voix de la jeunesse compte et c’est parmi les éléments déclencheurs du changement dans tous les secteurs de la vie. Nous avons compris que la biodiversité est une question très préoccupante parce que nous dépendons totalement de cela. Nous voulons apporter notre part à l’édifice par ces échanges. Les discussions sont très riches, je suis optimiste que le résultat de ce sommet va apporter le changement et plus d’éléments à l’Etat congolais sur ces questions climatiques et protection de la biodiversité”, a rapporté Tabita Bamungu, activiste au sein de l’Action des femmes pour l’environnement en RDC.

Au cours de ces assises, les participants sont restés très attachés aux leviers institutionnels, aux négociations au niveau national et international et aux méthodes participatives de la lutte contre l’érosion de la biodiversité. Beaucoup de jeunes se sont accordés sur la nécessité d’une sensibilisation et d’une action intergénérationnelle pour arriver aux résultats escomptés. Des actions qui n’auront pas à décharger l’entière responsabilité sur les jeunes, ni culpabiliser les générations plus âgées.

« Nous essayons de faire les choses de manière différente. Aujourd’hui nous avons traité sur les perspectives de la jeunesse envers le cadre mondial. Avant cela, nous avons commencé par les expériences des experts du ministère qui ont présenté l’état de lieu des négociations sur comment est-ce que tout le processus mis en place pouvait arriver à ce cadre mondial. Nous avons donné les priorités de la jeunesse par rapport à ce nouveau contrat mondial de la biodiversité. Nous voulons par conséquent être vus comme un atout pour les décideurs politiques, les experts, le secteur public et privé, les bailleurs de fonds et la société civile », a renseigné le coordonnateur national de Global Youth Biodiversity Network, Yoba Alenga.

A en croire certains jeunes engagés dans les questions environnementales, la dernière Convention des Nations Unies sur la diversité biologique (COP15) a marqué un pas important pour commencer à enrayer la perte cruciale de la biodiversité. Les jeunes congolais se sont fixé l’objectif de donner à leur engagement une portée à la hauteur des enjeux de biodiversité.

« Nous avons été animés par la question de savoir, quelles sont les propositions de la jeunesse, à soumettre ici au niveau du pays avant de remonter au niveau international. Nous sommes convaincus qu’il est temps de poser des bons fondements. C’est de cette façon que la biodiversité sera protégée », a déclaré Bertin Mbuya, l’un des organisateurs de cette activité.

Signalons que le Cadre mondial pour la biodiversité adopté en décembre 2022 représente jusqu’à ce jour une opportunité cruciale d’inverser la destruction de l’environnement et la perte catastrophique de biodiversité. Les jeunes ont salué l’engagement des Etats signataires de préserver 30% des terres et des mers d’ici 2030.

Copyright © Source (mentionné ci-dessus). Tous droits réservés. Le Land Portal distribue des contenus sans la permission du propriétaire du copyright sur la base de la doctrine "usage loyal" du droit d'auteur, ce qui signifie que nous affichons des articles de presse pour des fins d'information non commerciales. Si vous êtes le propriétaire de l'article ou d'un rapport et que vous souhaitez qu'il soit retiré, s'il vous plaît nous contacter à hello@landportal.info et nous le supprimerons immédiatement.

Divers articles de presse liés à la gouvernance foncière sont publiés sur le Land Portal chaque jour par ses utilisateurs, à partir de diverses sources, telles que les agences de presse et d'autres institutions et individus, ce qui représente une diversité de positions sur tous les sujets. Le droit est à la source de l'article; la Land Portal Foundation n'a pas le droit de modifier ou de corriger l'article, ni d'endosser son contenu. Pour apporter des corrections ou demander la permission de republier ou toute autre utilisation de ce contenu, merci de contacter le titulaire du droit d'auteur.

Partagez cette page