Foncier et Covid-19 | Page 13 | Land Portal

Obtenez les dernières nouvelles sur les droits fonciers et de propriété, qui vous sont communiquées par des sources fiables du monde entier.

Affichez 145 - 156 de 2787
  Le vice-Premier ministre Trân Hông Hà lors de la réunion pour recueillir les avis d’organisations et de scientifiques sur le projet de loi foncier (amendé), le 21 février à Hanoï.
16 avril 2023
Viet Nam

Le Comité permanent du Comité central du Front de la Patrie du Vietnam, en collaboration avec le ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement et l'Union des associations scientifiques et techniques du Vietnam, a tenu le 21 février une réunion pour recueillir les avis d’organisations et de scientifiques sur le projet de loi foncier (amendé).

 

Chine. Les tracteurs permettent de réduire la main-d'œuvre, mais le bétail reste essentiel au maintien des pratiques agroécologiques. Guizhi Xiong@Greenpeace
11 avril 2023
Chine

Angus Lam a rejoint GRAIN en 2022 après avoir travaillé plus de 25 ans en Chine et dans toute l’Asie en soutien à des mouvements pour une alimentation locale, des systèmes de semences communautaires, des réseaux paysans de co-apprentissage et des campagnes contre les OGM. Dans cette conversation avec Devlin Kuyek, chercheur chez GRAIN, Angus partage quelques idées sur les évolutions passées et présentes du système alimentaire chinois, sur la base de son expérience de travail avec le monde paysan et les mouvements alimentaires en Chine continentale.

Photo: ©IFAD/David Paqui
11 avril 2023
Afrique occidentale

Tous les jours à Barouéli, une commune du centre-sud du Mali, les ondes de Radio Soumpou grésillent en annonçant les conditions météorologiques des prochains jours.

Land Portal Annual Report 2022
5 avril 2023
Global

La Fondation Land Portal a fait état d'une nouvelle année réussie en 2022, réalisant des progrès significatifs vers leur stratégie organisationnelle et leur cadre de suivi et d'évaluation. Selon leur enquête annuelle, 87 % des utilisateurs ont signalé un impact positif sur leur travail, tandis que le site web a continué à recevoir un trafic élevé, avec une moyenne de 74 000 visites par mois.

3 avril 2023
République centrafricaine

While the entry into force of the Community Directive banning the export of timber in logs within the Central African Economic and Monetary Community (CEMAC) has been postponed to a later date [at the end of the 38th ordinary session of the Council of Ministers held on 28 October 20122 in Yaoundé, Cameroon], the Central African Republic (CAR) has opted for a gradual or gradual implementation. The approach provides for the processing of 80% of wood from 1 January 2023, a decision taken at an ordinary Council of Ministers held in Bangui on 10 November 2022 and chaired by the President of the Republic, Faustin Archange Touadera. The transformation will continue in 2024 up to 90% to reach the level of 100% in 2025.

30 mars 2023
Afrique

Le Programme d'accélération de l'adaptation en Afrique (AAAP) - une initiative conjointe de la Banque africaine de développement et du Centre mondial sur l'adaptation - a récemment présenté son initiative visant à exploiter le dynamisme et le leadership de la jeunesse africaine pour stimuler l'innovation en matière d'adaptation au climat.

En marge de la troisième conférence mondiale de Gobeshona, le Programme d'accélération de l'adaptation en Afrique a réuni des candidats de son programme YouthADAPT afin qu'ils partagent leurs expériences ainsi que des stratégies visant à développer les approches d'adaptation menées par les jeunes.

Kevin Kariuki, vice-président de la Banque africaine de développement pour l'Électricité, l'Énergie, le Climat et la Croissance verte, a souligné le rôle essentiel des jeunes dans le développement durable de l'Afrique. 

« Les jeunes forment l'épine dorsale de la population africaine, représentant plus de 60 % de la population. Le développement durable du continent dépend de l'exploitation de ce dividende démographique », a déclaré M. Kariuki.   « Le Programme d'accélération de l'adaptation en Afrique, à travers son pilier YouthADAPT, a jusqu'à présent soutenu 35 entreprises dirigées par des jeunes dans 14 pays africains avec 3,5 millions de dollars pour mener des actions climatiques dans des secteurs tels que l'agriculture, la gestion des déchets, les énergies renouvelables, l'eau et l'assainissement », a ajouté M. Kariuki.  YouthADAPT est l'un des quatre piliers du programme pour accélérer l’adaptation au climat en Afrique.

Caroline Mukuhi Mwangi, fondatrice de Kimplanter Seedling and Nurseries Limited, a déclaré que son entreprise voyait déjà les retombées positives de sa participation au programme.  Kimplanter fournit des plants résistants à la sécheresse qui stimulent la production et la sécurité alimentaires au Kenya. 

 « Nous nous sommes aventurés sur de nouveaux marchés dans les régions semi-arides et avons élargi nos variétés de semis, augmentant ainsi notre chiffre d'affaires de 36 % grâce au soutien du Programme d'accélération de l'adaptation en Afrique. Notre clientèle est également passée de 8 000 à 16 000 agriculteurs et notre personnel est passé de 17 à 32 personnes, toutes des femmes ou des jeunes ».

Aramide Abe, responsable du programme « Jobs for Youth & Entrepreneurship » au Centre mondial pour l’adaptation, a confirmé que les entreprises participantes avaient déjà commencé à produire des résultats. Certaines ont vu leur chiffre d'affaires augmenter de 50 %. Une cinquième s'est aventurée sur de nouveaux marchés et a levé plus de 106 000 dollars de fonds supplémentaires auprès de différentes sources.

Juveline Ngum, fondatrice de Bleaglee Waste Management Limited, une start-up camerounaise qui utilise la technologie des drones pour s'attaquer au problème de l'élimination des déchets, a également souligné les avantages de la participation à YouthADAPT.

« Nous avons étendu notre solution d'élimination des déchets de l'ouest du Cameroun à Douala, en utilisant efficacement les drones pour détecter les canalisations bouchées et en utilisant les données pour une gestion des déchets axée sur la demande, a déclaré M. Ngum. Nous souhaitons maintenant nous étendre au-delà des frontières nationales, jusqu'à Dakar, au Sénégal. »

 LONO, l'entreprise ivoirienne de Noël N'guessan, lauréat du concours YouthADAPT 2022, a breveté une technologie pour la production d'engrais organiques. L'entreprise a également introduit des biodigesteurs modulaires et mobiles pour le secteur agroalimentaire. Les biodigesteurs utilisent des microbes et d'autres bactéries pour décomposer les déchets organiques, y compris les graisses et même le fumier.

Cependant, M. N’guessan a déclaré que des défis subsistaient.   « Le coût des prototypes d'équipements matériels peut être prohibitif, ce qui entraîne des cycles de développement de projets trop longs », a-t-il déclaré. Il a souligné que la formation à la gestion financière était vitale pour les entreprises dirigées par des jeunes.

La session a également été marquée par des présentations de partenaires de la Banque africaine de développement et d'autres organisations mondiales qui ont lancé des initiatives similaires à YouthAdapt.

« Soutenir les entrepreneurs à travers les principes STEM (acronyme anglais de sciences, technologie, ingénierie et mathématiques) est essentiel pour préparer les jeunes aux innovations technologiques », a ainsi déclaré Sandra Simbiri, spécialiste de programme à Generation Unlimited de l'UNICEF.

Alfred Asiko, responsable de l'engagement sur le marché pour le programme ClimateTech chez GSMA, une association de technologie mobile, a déclaré que le programme a donné aux jeunes les moyens de déployer des technologies telles que l'internet des objets, l'intelligence artificielle et la blockchain pour relever les défis climatiques.

« Grâce à notre fonds d'innovation, nous offrons des subventions aux start-up climatiques, en mettant l'accent sur le soutien de solutions résilientes qui utilisent des technologies d'avant-garde. Nous fournissons également un développement des compétences et une formation pour aider les entrepreneurs à développer leurs innovations », a déclaré Asiko.

Il a ajouté que les sociétés de capital-risque avaient un rôle essentiel à jouer. « Nous devons voir davantage de sociétés de capital-risque intervenir et prendre le relais des institutions financières de développement en fournissant des financements et un soutien aux entreprises dirigées par des jeunes », a-t-il ajouté. 

YouthADAPT vise à atteindre 10 000 entreprises africaines dirigées par des jeunes d'ici 2025, à promouvoir l'innovation et la croissance inclusive pour les jeunes dans des emplois résistants au climat et à travers le développement d'entreprises pour les jeunes. Les trois autres piliers du Programme d'accélération de l'adaptation en Afrique sont les technologies numériques intelligentes face au climat pour l'agriculture et la sécurité alimentaire, l'accélérateur de résilience des infrastructures africaines et les initiatives financières innovantes pour l'Afrique.

La troisième conférence mondiale annuelle de Gobeshona, organisée par le Centre international pour les changements climatiques et le développement, s'est déroulée en visioconférence du 10 au 16 mars 2023. Elle a mis l’accent sur le suivi de l'adaptation menée localement et la résilience.

27 mars 2023
Congo
République démocratique du Congo

À Kimpasi, dans l'ouest de la République démocratique du Congo, 15 membres d'une tribu dont deux chefs traditionnels ont été tués à la machette depuis vendredi.

Arnaud Bouissou - TERRA Droits d'utilisation accordés au Cerema
27 mars 2023
États-Unis d'Amérique
France

Dans un contexte de rareté du foncier économique, le Cerema est mobilisé par l’Etat aux côtés de la Banque des Territoires pour développer un portail national permettant de mieux identifier les surfaces disponibles et les outils de mobilisation de ces surfaces. Il apportera aussi des conseils méthodologiques pour accompagner les EPCI dans la réalisation de leur inventaire des Zones d’Activité Economique.

burundi-zawadi-photo5-joella_bigirimana.jpeg
24 mars 2023
Burundi

Aulérie cultive son petit champ de maïs dans la province de Muyinga, au nord du Burundi. L'herbe et les feuilles ont l'air plus vertes, et le sol est plus meuble, après des chutes de pluies diluviennes que le Burundi connaît si bien. Bien qu'Aulérie travaille la terre avec détermination, elle craint de ne pas pouvoir récolter le maïs le moment venu.

Un agriculteur passe devant une parcelle maraîchère à Bériakoré, région de Kindia, Guinée (Credit: Jérémy Davis/IIED)
21 mars 2023
Guinée

Le cadre de gouvernance des terres et des ressources en Guinée doit être actualisé pour minimiser les impacts et optimiser les bénéfices d’un nombre croissant d’investissements à grande échelle. L'IIED appuie les organisations locales de la société civile dans leurs efforts pour promouvoir la participation des communautés aux processus de réforme politique afin de protéger leurs droits humains et fonciers.

© ePOP
21 mars 2023
Afrique
Madagascar

De nouvelles formations ePOP dédiées à la réalisation vidéo smartphone sur les enjeux de la biodiversité à Madagascar sont organisées par l'IRD, RFI Planète Radio et Radio Don Bosco. Elles ouvrent sur une campagne de tournages dans toute la Grande Ile et préfigure une programmation de projections-débats publics dans le cadre du projet Varuna Science de la Durabilité.

Partagez cette page