Skip to main content

Community / Land projects / Plaidoyer pour une augmentation des investissements agricoles

Plaidoyer pour une augmentation des investissements agricoles

€0

05/14 - 03/18

Completed

This project is part of

General

Addition 2015 (première semestre) Les actions en 2015 appuyé par Agriterra sont la poursuite des actions de plaidoyer pour la promotion et la défense des intérêts des producteurs agricoles avec un attention spécifiques sur le plaidoyer auprès du gouvernement national pour qu’il accorde une plus grande importance à l’agriculture (budget national, politique des filières porteuses, Projet National d’Investissement Agricole) et une augmentation de la sécurité foncière pour les producteurs familiaux. En 2014 CONAPAC a poursuit la mise en œuvre l’approche FACT dans les actions de plaidoyer. En 2015 les fédérations seront renforcer à l’outil FACT. La Confédération Nationale des Producteurs Agricoles du Congo en sigle « CONAPAC » est une organisation sans but lucratif des paysans producteurs agricoles constituée en date du 22 octobre 2011, conformément à la Loi n° 004/2001 du 21 juillet 2001, par plus de 300 paysannes et paysans et leurs organisations rassemblés à Kinshasa du 20 au 22 octobre 2011 au sein du 2e Carrefour Paysan. Apres deux années d´existence la CONAPAC est de plus en plus visible au niveau de l´arène Agricole comme voix des Paysans Congolais. Au cours des années précédents CONAPAC a renforcé son organisation (structuration) avec une capitation de ces leaders et un renforcement de son bureau d´appui. Pendant cette période Agriterra a appuyé CONAPAC avec des formations en leadership et en plaidoyer par l’approche FACT (Farmers’ Advocacy Consultation Tool). CONAPAC est composé de 11 Fédérations Provinciales. Chacune de ces 11 Fédérations Provinciales des producteurs membres de la CONAPAC dispose au moins 2 membres capables de conduire des actions de plaidoyer basé sur l’approche FACT. Les actions en 2014 appuyé par Agriterra sont surtout les actions de plaidoyer pour la promotion et la défense des intérêts des producteurs agricoles avec un attention spécifiques sur le plaidoyer auprès du gouvernement national pour qu’il accorde une plus grande importance à l’agriculture (budget national, politique des filières porteuses, Projet National d’Investissement Agricole) et une augmentation de la sécurité foncière pour les producteurs familiaux. Les premiers deux années CONAPAC a été accompagné par TRIAS (avec laquelle Agriterra a établi le contrat de financement) mais en 2014 un appui direct à CONAPAC sera fourni. Le projet 14cpc-6164 est une suite du projet 12iv-5908 plan 2015 Objectifs spécifiques (a)Mener des actions de plaidoyer pour la promotion et la défense des intérêts des producteurs agricoles (b)Plaider pour la majoration de l’allocation budgétaire de l’Etat en faveur des producteurs agricoles en général et des cultures prioritaires des Organisations Paysannes membres de la CONAPAC et pour l’intégration effective de la CONAPAC dans la gestion dudit budget. (c)Consolider la structuration du mouvement paysan, pour il soit un véritable interlocuteur des autres acteurs sociaux, économiques et politiques, `tous les niveaux de la société congolaise. Résultats attendus (a1) Les mesures d’application de la loi agricole ont été promulguées par l’autorité compétente et vulgarisées auprès des Organisations des Producteurs Agricoles à travers le pays (a.2) Les 11 Fédérations provinciales membres de la CONAPAC et leurs Unions des OPA font partie des commissions routières (FONER) de leurs entités suite au plaidoyer au niveau (a.3) Augmentation de la sécurité foncière pour les producteurs familiaux. (a.4) Un projet de loi spécifique portant sur l’organisation et le fonctionnement des Organisations Paysannes / des coopératives agricoles a été conçu et présenté aux instances législatives. (a.5) Au moins 4 Fédération provinciales des OPA disposent de 40 leaders formés en technique de plaidoyer (FACT) et leadership (LEAD4FO) (b.1) Le Gouvernement National accorde plus d’importance `l’agriculture (budget national, politique des filières porteuses, Projet National d’Investissement Agricoles (CAADP), banques agricoles). Augmentation annuelle (25 %) de la part allouée au secteur agricole dans le budget du Gouvernement National et des Gouvernements Provinciaux (55 million USD). (c.1) Les 11 féderations provinciales ont adapté leurs statuts à ceux de la CONAPAC et ont tenu leurs réunions statutaires avec la participation de la CONAPAC (c.2) La CONAPAC et les Fédérations provinciales ont amélioré leurs techniques de communication entre elles, avec leurs membres et avec les différentes partenaires. (c.3) La CONAPAC a mis en place un dispositif de communication fiable, y compris un site internet interactif. (c.4) Les leaders des Féderations de la CONAPAC ont une bonne information sur le fonctionnement, l’autonomisation financière et la professionnalisation des OP. (c.5) Une banque de données sur les OPA dans les différentes provinces est opérationnelle et mise à jour annuellement. (c.6) Les organisations de femmes agricultrices ont déterminé leur mécanisme de structuration et ont défini leur relation avec la CONAPAC Sommaire des activités (a.1) Médiatiser la Loi Agricole à travers les radio communautaires et la Voix du Paysan Congolais et les bulletins des Fédération agricoles. (a.2) Mener des actions de plaidoyer pour l’implication des OPS dans les commissions provinciales de FONER et appuyer les OPA dans l’élaboration (par l’approche FACT) dans l’élaboration de leurs dossiers de soumission. (a.3) Développer et mettre en œuvre un plan de plaidoyer cib lé sur les attentes des producteurs agricoles (membres des fédérations provinciales) (b.1) Mener annuellement une action de lobbying à l’intention du Premier Ministre pour une augmentation du budget agricole en utilisant l’approche FACT. (b.2) Mener des actions de plaidoyer au niveau national et provincial pour une planification optimal des campagnes agricoles, impliquant les OPA et une utilisation des fonds. (c.1) Organiser des missions d’appui – conseil ou d’accompagnement des activités des Fédérations et des échanges entre les fédération provinciales (c.2) Organiser une formation en techniques de communication des agents et leader paysans en communication (c.3) Organisation un atelier de formation et d’échanges sur le plaidoyer et le montage des et les techniques de plaidoyer en FACT. plan 2014 Objectifs spécifiques (a)Mener des actions de plaidoyer pour la promotion et la défense des intérêts des producteurs agricoles (b)Plaider pour la majoration de l’allocation budgétaire de l’Etat en faveur des producteurs agricoles en général et des cultures prioritaires des Organisations Paysannes membres de la CONAPAC et pour l’intégration effective de la CONAPAC dans la gestion dudit budget. (c)Consolider la structuration du mouvement paysan, pour il soit un véritable interlocuteur des autres acteurs sociaux, économiques et politiques, `tous les niveaux de la société congolaise. Résultats attendus (a1) Les leaders des organisations des Producteurs Agricoles ont à leur disposition la loi agricole et ses mesures d’application promulguées et sont bien informés de leur contenu. (a.2) Les Organisations Paysannes participent aux commissions décentralisées du FONER (Fonds National d’Entretien des Routes) et aux appels d’offres pour les attributaires des routes. (a.3) Augmentation de la sécurité foncière pour les producteurs familiaux. (a.4) L’année internationale de l’Agriculture familiale (AIAF) a contribué à l’amélioration de la perception du rôle et de la place des petits producteurs agricoles dans le processus du développement du pays par eux-mêmes et par les autres acteurs de la société congolaise. (a.5) Un projet de loi spécifique portant sur l’organisation et le fonctionnement des Organisations Paysannes / des coopératives agricoles a été conçu et présenté aux instances législatives. (b.1) Le Gouvernement National accorde plus d’importance `l’agriculture (budget national, politique des filières porteuses, Projet National d’Investissement Agricoles (CAADP), banques agricoles). Augmentation annuelle (25 %) de la part allouée au secteur agricole dans le budget du Gouvernement National et des Gouvernements Provinciaux (55 million USD). (b.2) L’agriculture est un agenda électoral de premier rang lors des campagnes des premiers élections locales en 2014. (c.1) Toutes les provinces de la RDC dispose d’une fédération provinciale des producteurs agricoles opérationnelle. (c.2) La CONAPAC et les Fédérations provinciales ont amélioré leurs techniques de communication entre elles, avec leurs membres et avec les différentes partenaires. (c.3) La CONAPAC a mis en place un dispositif de communication fiable, y compris un site internet interactif. (c.4) Les leaders des Organisations Paysannes Agricoles ont amélioré leurs capacités en leadership (LEAD4FO) et en plaidoyer (FACT). (c.5) Les organisations de femmes agricultrices ont déterminé leur mécanisme de structuration et ont défini leur relation avec la CONAPAC Sommaire des activités (a.1) Médiatiser la Loi Agricole à travers les radio communautaires et la Voix du Paysan Congolais et les bulletins des Fédération agricoles. (a.2) Mener des actions de plaidoyer pour l’implication des OPS dans les commissions provinciales de FONER et appuyer les OPA dans l’élaboration (par l’approche FACT) dans l’élaboration de leurs dossiers de soumission. (a.3) Développer et mettre en œuvre un plan de plaidoyer cib lé sur les attentes des producteurs agricoles (membres des fédérations provinciales) (b.1) Mener annuellement une action de lobbying à l’intention du Premier Ministre pour une augmentation du budget agricole en utilisant l’approche FACT. (b.2) Mener des actions de plaidoyer au niveau national et provincial pour une planification optimal des campagnes agricoles, impliquant les OPA et une utilisation des fonds. (c.1) Organiser des missions d’appui – conseil ou d’accompagnement des activités des Fédérations et des échanges entre les fédération provinciales (c.2) Organiser une formation en techniques de communication des agents et leader paysans en communication (c.3) Organisation un atelier de formation et d’échanges sur le plaidoyer et le montage des et les techniques de plaidoyer en FACT. Pour l'année 2014 les deux principaux objectifs sont: - Mener des actions de plaidoyer pour la promotion et la défense des intérêts des producteurs agricoles; - Consolider la structuration du mouvement paysan, pour qu'il soit un véritable interlocuteur des autres acteurs sociaux, économiques et politiques, à tous les niveaux de la société congolaise.